zur Startseite

MAFAC au TecSA-TALK du Cleaning Excellence Cenmter (CEC)



Le premier TecSa TALK de la nouvelle année a donné un aperçu passionnant du monde de produits chimiques de nettoyage et de leur utilisation dans le nettoyage industriel. Les interlocuteurs de la table ronde d’experts du 15 février étaient Tobias Lutz, technicien d’application chez MAFAC, et Arndt Puschmann de Borer Chemie AG. Tous deux ont échangé leurs points de vue sur « l’interaction entre le matériau et le détergent dans le processus de nettoyage », sous la modération du journaliste scientifique Wolfgang Hess. De nombreux auditeurs intéressés ont participé à l’événement en ligne du CEC et ont pris part à la séance de questions-réponses qui a suivi.

Les thèmes centraux de cette discussion d’une heure et demie ont été la situation actuelle du marché et les perspectives pour les prochaines années, ainsi que les défis auxquels le secteur du nettoyage doit s’adapter. Arndt Puschmann et Tobias Lutz ont tous deux constaté une diversification du marché avec de nouvelles applications et la création de niches. Ainsi, l’accent se déplacera de l’usinage par enlèvement de copeaux dans le secteur automobile vers de tâches de nettoyage pour les composants électroniques, comme l’exige par exemple l’e-mobilité. De plus en plus de tâches apparaitront également dans le domaine de la médecine et des soins de santé ou dans la gestion de l’énergie. D’une manière générale, les exigences en matière de propreté des pièces continuent donc d’augmenter. « Pour nous, en tant que fabricant de machines de nettoyage, il en résulte une adaptation permanente de nos technologies aux exigences du marché. De plus en plus de nouveaux procédés de nettoyage ainsi que de nouvelles fonctions et de nouveaux modules de machines entrent en jeu. Afin de préparer nos produits pour l’avenir, nous ne les développerons pas seulement pour de nouveaux domaines d’application, mais nous ne les adapterons aussi géographiquement à de nouveaux marchés, comme par exemple aux exigences de l’Asie ou de l’Amérique du Nord », estime Tobias Lutz.

Les autres points clés étaient :

  • Le choix du détergent approprié se fait soit par des essais personnels chez le client, soit par des essais préliminaires dans le centre d’essai du fabricant.
  • La plupart de temps, il existe déjà des solutions de nettoyage pour les tâches de nettoyage ; les nouveaux développements de détergents sont plutôt l’exception
  • Les installations d’aspersion mono-chambre perdent un peu de parts de marché, mais les ultrasons et autres procédés d’immersion restent très demandés
  • En raison de la rugosité de leur surface, les pièces moulées continuent de représenter un défi pour l’obtention d’une propreté technique.
  • La chimie de procédé peut également servir à valoriser les surfaces en éliminant les zones oxydées, dans la mesure où un traitement de surface est autorisé
  • Le développement de produits de nettoyage est réglementé par le règlement REACH.
  • D’un point de vue écologique, la récupération de l’eau de processus par séparation des huiles et/ou filtration joue un rôle de plus en plus important
  • Le contrôle du processus de nettoyage continue à être mesuré en fonction du résultat du nettoyage
  • La demande de surveillance automatisée des impuretés et des nettoyants directement dans les processus augmente, de plus en plus en raison des preuves requises dans la technique médicale

Vous trouverez le prochain rendez-vous TecSa TALK ici https://cec-leonberg.de/termine/

Tobias Lutz, technicien d’application chez MAFAC




retour à la dernière page


retour à l'aperçu

Anfrage